15 juin 2016

#CHallengeAZ : M comme les frères MACÉ

Insigne réglementaire
du 48ème Régiment d'Infanterie
source : wikipedia.fr
Tout commence un soir, à la tombée de la nuit.
Je décide, in extremis de m'occuper des recherches et de la rédaction de l'article M du ChallengeAZ.
J'avais décidé de décrire le parcours militaire de deux frères, Henri et Jean Marie MACÉ.

Je commence par chercher la fiche du plus jeune, Henri. Celui-ci est né le 31 mars 1882 à La Prénessaye (22), logiquement faisant partie de la classe 1902 du bureau de Saint Brieuc. Mais Henri est introuvable sur la table alphabétique. Quatre autres MACÉ y figurent, mais ne correspondent pas, après vérification. Pas de MASSÉ, LE MACÉ. Se serait-il engagé avant ses 20 ans ? Il n'y a pas la liste des omis ou engagés sur d'autres classes sur la table alphabétique. Je vérifie la classe 1901. Chou blanc. Classe 1899 et 1900 idem. Vérification des autres bureaux du 22. Rien non plus. 

Je passe donc au frère, Jean Marie. Sa fiche se trouve au numéro de matricule 1880, classe 1895. Il est bien noté fils de Pierre MACÉ et Françoise Marie GAPAILLARD. Il est laboureur. Il intègre le 48ème Régiment d'Infanterie en novembre 1896 en tant que soldat de 2ème classe. Il devient tambour le 5 novembre 1897. En congé le 20 septembre 1899, il obtient son certificat de bonne conduite et passe en réserve au 1er novembre 1899. Lors de ses périodes d'exercices en 1901 et 1909, il intègre le 71ème Régiment d'Infanterie. Entre-temps, il se marie le 29 avril 1902 avec Eugénie Marie CHAPRON. Ils auront au moins 7 enfants.
Au moment de la mobilisation, il arrive le 4 août 1914 et est incorporé au 74ème Régiment d'Infanterie. Il est cependant réformé le 21 novembre suivant pour bronchite chronique et emphysème. Il sera maintenu réformé le 17 juin 1915, puis libéré du service militaire le 1er octobre 1921. Sa femme décédera le 23 octobre 1918. Puis, Jean Marie épousera en secondes noces Eugénie Marie SABLÉ le 30 décembre 1919. Ils auront au moins deux enfants. Jean Marie décédera le 27 décembre 1926 à La Prénessaye, à l'âge de 51 ans.

Je ne m'avoue pas vaincue et me repenche sur le "cas" de Henri, son frère, pour essayer d'en savoir plus. Sur son acte de naissance, du 31 mars 1882, on trouve deux mentions marginales de mariage, le premier le 28 novembre 1906 avec Angèle Marie BLANCHARD et un deuxième le 8 avril 1913 avec Victorine Marie Julienne MEUNIER. Tiens, MEUNIER, comme la femme du troisième frère d'Henri, Victor Marie ?!

A suivre...

Sources :
Archives Départementales de Côtes-d'Armor

2 commentaires:

  1. La situation d'intro de ce billet suggère qu'on risque de passer des soirées entières à chercher dans les registres. Nous sommes nombreux ainsi.
    J'aime bien voir le narrateur en train d'écrire ce challengeAZ !

    RépondreSupprimer
  2. Et le fait est, j'y ai passé trois soirs de suite et cela m'a permis d'écrire trois billets qui n'étaient pas prévus :)
    La généalogie, une passion :)

    RépondreSupprimer