14 juin 2016

#ChallengeAZ : L comme LEBORGNE ou LE BORGNE

Je continue la liste de mes éventuels participants à la Première Guerre Mondiale. Aujourd'hui, nous nous penchons su rla fiche de Joseph LEBORGNE. Fiche que j'ai trouvé au nom de LE BORGNE, d'où l'intérêt de vérifier lorsque la première syllabe peut ressembler à une particule. En effet, dans les Côtes-d'Armor, les noms commençant par "LE" sont classés à part.

Joseph porte le matricule 217, il fait partie de la classe 1911, car il est né le 24 novembre 1891. A ses 20 ans, il exerce la profession de cultivateur à La Prénessaye.

Lors de l'appel, il est d'abord classé dans la 5ème partie de la liste de 1912 et exempté en 1913. Ensuite, il sera classé dans la 2ème partie de la liste en 1914 pour faiblesse.
Sur le forum pages14-18.mesdiscussions.net, on trouve le détail de ces classements :

1889 : ( voir J Maurin p.29  )
1ème partie de la liste : propre au Service militaire
2ème partie de la liste : dispense familiale
3ème partie de la liste : dispense enseignement
4ème partie de la liste : dispense ecclésiastique
5ème partie de la liste : Engagé volontaire
6ème partie de la liste: Service auxiliaire
7ème partie de la liste : exclus de l’armée car condamné
 
puis en 1913 art 18 loi 07/08/1913 voir P. Boulanger p 51):
1ème partie de la liste : bon service armé
2ème partie de la liste : bon service auxiliaire
3ème partie de la liste : sous contrat d’engagement (EV, marins)
4ème partie de la liste : condamné
5ème partie de la liste : Ajourné d’office
6ème partie de la liste: Ajourné sur demande
7ème partie de la liste : sursitaire. 


Il est donc incorporé dans la 10è section infirmiers en mars 1915. Celui-ci semble avoir rassemblé bon nombre de soldats d'origine bretonne (source : http://fr.geneawiki.com/index.php/10%C3%A8me_Section_d'Infirmiers_Militaires_-_1914-1918). Il est ensuite détaché après avis de sa section à la poudrerie de Toulouse en décembre 1916. Il passera au 14ème Régiment d'Infanterie en juillet 1917.
delcampe.com
Comptabilisé dans les rangs du 9ème Régiment d'Artillerie au 30 janvier 1919, il obtiendra le 20/08/1919 son certificat de bonne conduite ainsi que son congé démobilisateur.

Il passe au 10ème Bataillon d'ouvriers d'artillerie le 1er janvier 1924, puis sera classé sans affectation au 1er mai 1928.
Sur sa fiche est noté "réquisition chevaux 1937".
Joseph décédera le 31 octobre 1938 à la Prénessaye, il n'a que 46 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire