31 juil. 2014

Du respect pour Nos Archives !

Minutier des actes de Me Onuphre SABATER
(AD66 - 3E1/895)
Je suis allée aux Archives Départementales vendredi dernier. Au fil de mes recherches, j'ai eu entre les mains le minutier des actes de Me Onuphre SABATER, notaire à Perpignan, recueillant les actes passés en 1601, écrit vers 1630. Magnifique écriture, papier parcheminé... Quel moment magique et quelle chance d'avoir juste devant moi un tel document !


Minutier des actes de Me Onuphre SABATER
(AD66 - 3E1/895)

Minutier des actes de Me Onuphre SABATER
(AD66 - 3E1/895)

Minutier des actes de Me Onuphre SABATER
dernière page (AD66 - 3E1/895)



Lors de ma lecture, je tourne la tête et à côté de ma table je vois une lectrice feuilletant un recueil d'actes datant environ des années 1700. Horreur, je la vois tourner les pages comme si elle feuilletait un "Marie-Claire", semblant se retenir de mouiller son index pour mieux tourner les pages !

Je tourne la tête de l'autre côté et vois une scène similaire à la table de droite !

Que se passe-t-il ? Est-ce le fait de consulter régulièrement ce type d'ouvrages qui fait que nous perdons la notion de rareté et de fragilité qui les caractérisent ?

Où est-ce l'envie de trouver rapidement ce que l'on cherche qui nous entraîne dans une fébrilité, nous faisant oublier l'attention que nous nous devons de porter à ces documents ?

Et pourquoi les deux agents des Archives n'interviennent-ils pas ?

Je me suis sentie choquée et presque trahie que quelqu'un puisse se permettre de traiter ces documents ainsi.

Avez-vous déjà vécu cela ? Comment avez-vous réagi ?



24 juil. 2014

#ChallengeAZ : l'heure du bilan

source : bge-hautsdefrance.fr
Il est temps de dresser un premier bilan à 1 mois du ChallengeAZ 2014.
Ma participation à ce challenge a été décidée tardivement lorsque j'ai eu connaissance de celui-ci par le blog de Sophie Boudarel en avril 2014. Venant d'ouvrir le blog, je pensais que le challenge me permettait d'avoir une ligne directrice pour alimenter mon jeune blog. J'ai été attirée par cette notion de défi et j'étais persuadée que ce challenge me permettrait d'approfondir mes connaissances.

Lors de ce challenge, j'ai donc réussi à tenir les 26 articles, publiés en temps et en heure, c'est une grande source de fierté pour ma première participation. Et pourtant, certaines lettres m'ont vraiment donné du fil à retordre et je n'avais aucun article d'avance avant mi-mai. La première semaine m'a permis de prendre de l'avance grâce aux premières lettres relativement plus aisées. En deuxième semaine, sont arrivées les J, H, K qui m'ont causé les premières difficultés. La petite saga familiale de l'énigme des soeurs PAPIN m'est venue en aide plus d'une fois, je l'avoue. La troisième semaine a été laborieuse : la fatigue qui commençait à devenir omniprésente et la difficulté des lettres. A ce moment, j'ai écrit au jour le jour. Lorsque j'ai vu poindre la dernière semaine, j'ai donné le dernier coup de collier, avec parfois des titres d'articles vraiment tirés par les cheveux, notamment pour le W ! Une fois le Z terminé, j'ai voulu faire un break, d'autant que j'avais mon déménagement à effectuer. Cela m'a permis de ne pas me jeter dans un bilan à chaud.

Concernant l'affluence sur le blog, on peut dire que le ChallengeAZ lui a donné un sacré coup de pouce ! Jusqu'à 100 visites par jour sur le mois de juin, avec en tout 2626 pages vues. Les lecteurs sont plutôt originaires des Etats-Unis même si j'ai plusieurs lecteurs assidus en France, en Russie et au Canada. Pas de secret, les flux entrants viennent à 80% de twitter, mais aussi par le site de genealogie.laviolle.info et un certain site webchat.freenode (merci au contributeur de ce site). L'article le plus vu à ce jour est celui sur l'entraide. Cette dernière semaine, ce sont les dernières lettres de l'alphabet qui sont les plus lues.

Le blog prend à présent un rythme estival. Mais les articles vont bientôt pointer le bout de leur nez !

Est-ce que je recommencerais l'année prochaine ? Absolument, avec un peu plus de préparation, même si je pense que certaines lettres non préparées m'ont vraiment permis de me dépasser en terme de recherches et d'écriture. D'ailleurs, plus le challenge avançait, plus j'ai ressenti une plus grande facilité à me mettre à écrire, mais aussi à travailler ma syntaxe.

Merci à Sophie Boudarel pour ce challenge et merci aux généablogueurs et lecteurs qui me suivent. Le soutien de la communauté m'a permis aussi de ne pas lâcher !

Voici le lien vers les 26 articles :